lundi 18 mars 2013

Hot Chili

 

Nous voila à nouveau à Santiago, accueillis par Léo, un couchsurfer très sympathique. Le deuxième soir nous dinons ensemble ainsi qu’avec une de ses amies.

DSC08451

Nous atterrissons ensuite dans une auberge de jeunesse un peu particulière: recyclage de l’eau, des canettes de bières… et élevage de colombes !

Nous finissons par décider où nous allons poursuivre notre voyage! C’est à San Pedro de Atacama que nous allons continuer à user nos semelles…

C’est parti pour 24h de bus… plus on monte vers le nord plus les paysages sont désertiques. Une fois arrivés nous installons notre tente dans le jardin de Pablo (orfèvre à San Pedro), qui nous a été recommandé par Monique (rencontrée à Valparaiso). Il vit dans une maison en terre qu’il a construit lui même. Nous sympathisons avec d’autres locataires ainsi que l’âne qui vit dans le pré.

DSC08541

San Pedro de Atacama est une ville très touristique, avec plus de 60 agences proposant des excusions aux alentours. Pour notre part on préfèrerait éviter de faire ces fameux tours. Nous commençons donc par louer des vélos. Premier spot: la valle de la luna (à une 15aine de km de la ville). Nous partons en fin d’après midi, pour éviter la grosse chaleur et profiter du coucher de soleil.

DSC08517m

DSC08519m

DSC08522m

DSC08523m

San Pedro est situé à 2400m, et nous ressentons les effets de l’altitude et de la chaleur cumulés. Faire du vélo nous permet de nous acclimater.

Deuxième spot: la laguna Cejar, située à 30 km. Cette fois nous partons avant le lever du soleil pour éviter l’insolation. Départ vers 6h30, sandales et short pour être à l’aise plus tard dans la journée. Dès que nous sommes sortis de la ville (en plein désert), nous regrettons notre choix vestimentaire! Il doit faire environ 0°C et on ne sent plus nos mains ni nos doigts de pieds. Au bout  d’une heure le soleil se lève et commence à nous réchauffer doucement. Heureusement les paysages nous font oublier la douleur!

Nous arrivons à la lagune, et nous sommes seuls… avec quelques flamands roses. Nous profitons bien du paysage et Yannick se baigne dans une eau avec une très forte concentration de sel. Pas facile de nager les jambes hors de l’eau.

DSC08558

DSC08565m

DSC08590

DSC08593m

DSC08624

DSC08636m

Retour à San Pedro avant la grosse chaleur. Le soir, nous repartons sur nos vélos pour un autre coucher de soleil dans la valle de la muerte. Nous pédalons au milieu du canyon et des dunes de sable.

DSC08663

DSC08668

DSC08684

Le lendemain, nous partons faire un tour un peu particulier! Nous avons rencontré Sandrine et Jeremy, deux français en lune de miel. Ils nous ont proposé de nous emmener voir les geysers à une 100aine de kilomètres. Nous partons donc à 5h du matin pour assister au lever de soleil dans le champs de geysers le plus haut du monde : 4300m.

Le spectacle est impressionnant, au lever de soleil une 50 aine de geyser fument et projettent de l’eau bouillante. Grâce au “Fressard’s tour” on reste plus de 4 heures sur le spot. On en profite pour se baigner dans une piscine naturelle d’eau chaude. C’est pas tout les jours qu’on se baigne à plus de 4000m !

DSC08753

DSC08755

DSC08813

DSC09562m

DSC08765m

DSC08804m

A la redescente nous découvrons le paysage désertique. On s’arrête souvent pour photographier paysages, vigognes et autres lamas.

DSC08831m

DSC08832m

DSC08861

DSC08877m

DSC08838m

C’est l’heure du dernier diner chez Pablo avant notre départ pour l’Argentine.

DSC08908       DSC08911

On prend un bus qui en 12h nous emmène à Salta. On traverse les Andes et l’altiplano via un col à 4600m ! On ne dort pas, trop occupés à prendre des photos de ces paysages uniques.

DSC08957m

A Salta, on en profite pour visiter le musée d’archéologie de haute montagne. Des archéologues ont découvert des sites de sacrifices incas au sommet d’une montagne culminant à 6700m. Trois enfants congelés sont été retrouvés et sont exposés dans le musée. Ce sacrifice date de plus de 500 ans. Le musée dispose d’un système de cryogénisation unique.

DSC09066m             DSC09054m

Le temps étant très gris, nous ne profiterons pas des couleurs des paysages nord argentins, nous décidons d’écourter cette partie du voyage.

Après un petit bife de chorizo de 500grs, il est l’heure de prendre la route pour la Bolivie…

DSC08677m

3 commentaires:

  1. C'est magnifique et puis quelle chance de pouvoir monter si haut !!
    Envoyez un petit lama à Maïcio, il le mettra à coté du mouton de Nouvelle Zélande (qu'il adore !). Pffff, j'ai presque des regrets ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On essaye de trouver un lama en peluche
      Bises

      Supprimer
  2. Somptueux paysages....merci pour ce partage!
    gros bisous
    Guy et Claude

    RépondreSupprimer